© Château de Volkrange - Thionville | STEPHANE THEVENIN

Guerlach et Irmengarde

Les amants maudits
L’histoire se raconte en BD

À travers les années, les légendes restent. On oublie les hommes et les femmes mais on garde en tête leur amour.
Textes et illustrations par Elodie Conti.

Il était une fois, une jeune princesse, Irmengarde, fille d’Arnoux II de Volkrange. Au milieu de la cour de son château, elle observe les jeunes hommes de bonne famille, qui viennent apprendre à combattre auprès de son père. L’un d’eux, Guerlach de Neuerbourg attire son attention.

Le jeune Guerlach observe à chaque entrainement la belle depuis sa fenêtre. Il n’a de cesse de se battre pour prouver sa valeur et attend avec impatience de montrer son courage et mériter la princesse.

Le jour tant attendu par Guerlach se présente enfin ! Arnoux part en Croisade et embarque avec lui le preux jeune homme. Irmengarde, dit-on, pose à son étendard un foulard à ses couleurs.

Sur le champ de bataille, Guerlach s’illustre et montre toute sa bravoure. Le roi de Jérusalem le fait chevalier et Arnoux II lui donne la main de sa fille.

Mais sur le trajet de retour vers la France, Guerlach est pris de fièvre, sa peau se marque de larges traces, il a attrapé la lèpre, une terrible maladie par laquelle on perd la peau et très contagieuse..

De retour à Volkrange, Arnoux II fait construire un ermitage sur le Mont Saint-Michel. Prise de mélancolie, Irmengarde met tout son cœur dans la décoration de la cellule et de sa chapelle.

Installé ici, à l’écart de toute la population, seul, Guerlach attend avec impatience, chaque nuit, la petite lueur du château.

Irmengarde allume une bougie qu’elle fait briller vers son aimé. Guerlach lui répond par le même geste et l’on ne distingue plus que deux flammes dans la nuit.

Mais au bout de 10 années, une nuit, la flamme de Guerlach ne s’allume plus. Triste et seule, Irmengarde prend le voile à l’abbaye Sainte-Glossinde de Metz, gardant dans son cœur ce vaillant chevalier qu’elle a tant aimé.

Marchez dans les pas

de Guerlach et Irmengarde

Marchez dans les pas de l’amour impossible de Guerlach et Irmengarde en parcourant le sentier de randonnée de Beuvange et en profitant du château de Volkrange et de son parc.