© Yutz | Dominique Steinmetz
Les 6 communes de la vallée

Les anecdotes des communes de la vallée

Des anecdotes sur les six communes de la vallée de l’agglomération Portes de France – Thionville, il y en a !  L’équipe de Pays Thionvillois Tourisme vous en conte quelques unes, sélectionnées rien que pour vous. Sites touristiques, activités, savoir-faire, découvrez aussi les incontournables de chaque commune.
Prêt à poser vos valises !

Basse-Ham

Les croix et Bildstocks sont nombreux sur le territoire. Signes d’une grande piété populaire, ils sont généralement érigés sur une place, à une intersection ou au bord d’un chemin comme ex-voto. L’une des plus anciennes est la Croix de peste de la Chapelle Saint-Marc de Haute-Ham datée de 1533.

Si elle possède le côté paisible et l’architecture du village lorrain, Basse-Ham n’a rien à envier aux autres localités de l’agglomération. Composée de trois entités distinctes, Basse-Ham, Haute-Ham et Saint-Louis, elle s’est transformée en un bourg dynamique, avec en lieu phare sa base de loisirs Nautic’Ham.

Illange

Construit entre 1903 et 1910, pendant l’annexion allemande, le fort d’Illange appuyait le groupe fortifié de Guentrange. Destiné à accueillir 1200 soldats, il se compose d’une batterie cuirassée entourée de quatre casernes d’infanterie à fossés bétonnés et abris de piquet. Le tout est solidement entouré d’un réseau de barbelés et relié par des galeries souterraines.

La ligne Maginot

Kuntzig

Il subsiste à Kuntzig un ancien logement patronal. Situé 73 Grand Rue, il témoigne de l’activité savonnière du village à la fin du XIXème siècle, installée pour l’industriel Hawner.

Quatre ans plus tard, s’ajoute une fonderie de suif utilisée dans la fabrication du savon et l’industrie du cuir.

Manom

Au détour des salles, le Château de la Grange cache un portrait d’enfant peint par Elisabeth Vigée-Lebrun. Cette illustre peintre du XVIIIème siècle n’était autre que la portraitiste officielle de la reine Marie-Antoinette.

Terville

Dans les années 1930 sont construites plusieurs cités ouvrières. La cité du Moulin ou “cité de Verdun” à Terville, accueille initialement des officiers de la Ligne Maginot en raison du retard de la mise en service de l’usine sidérurgique. Cette cité offre des points de vue pittoresques, notamment quatre modèles de maisons jumelées avec jardin à l’avant et potager à l’arrière.

Yutz

Parmi toutes les découvertes archéologiques faites sur le territoire thionvillois, la plus célèbre est celle des vases celtes de Yutz. Décorés de corail et d’émaux, comprenant une hanse en forme de loup, ils témoignent de la qualité des ateliers de céramique de Yutz.

Refusés par les musées de Metz et du Louvre, c’est le British Museum qui les a intégrés à ses collections.